Porte-le comme tu veux, le plus lourd reste le coeur.

Ensemble de 9 photographies et textes, 2014.

 

En 2014 j’ai rencontré Antonio, Anne-Marie, Mère Lazare, Marie-Henriette, Jacqueline, Thérèse, Mireille, José et Sœur Georgette, à l’Enclos Saint Léon, maison de retraite médicalisée. J'ai passé de nombreuses heures à les observer et à les écouter me parler de leurs vies. Je les ai ensuite invités à me confier une photographie de leur choix, symbole d’un moment précieux de leur existence. J'ai cherché à retranscrire dans l’espace confiné et limité de la maison de retraite, leurs émotions liées à ces photographies. Comme un fragment de l’extérieur, un morceau de passé chéri, à l’intérieur, dans leur présent.